Langue italienne 100% authentique

Traduire uniquement vers sa propre langue maternelle permet de garantir une traduction fluide et de qualité, qui fera passer avec fidélité et précision le message du texte d’origine. C’est pourquoi nous ne traduisons que du français vers l’italien.
 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, de nombreux traducteurs proposent des services de traductions dans plusieurs langues.

Pourtant, et de toute évidence, la langue maternelle est la mieux maîtrisée par toute personne sachant s’exprimer dans plusieurs langues. D’ailleurs, il ne suffit pas d’être né dans un pays pour en connaître la langue en profondeur, il faut au moins y avoir été scolarisé. Il est vrai qu’il existe des personnes bilingues mais elles sont plutôt rares et normalement elles aussi ne maîtrisent pas les deux langues exactement au même niveau.

Toute la question est de savoir ce que signifie pour un traducteur « maîtriser la langue ». Pour simplifier et à titre d’exemple, voici le cas particulier du gérant de la société qui propose les services de traduction de « Traduction du français vers l’italien ». Sa langue maternelle est l’italien, il parle très bien français et peut bien échanger en anglais. En italien, il rédige des textes impeccables en utilisant plusieurs registres et styles. La maîtrise des nuances est totale. (Plus d’infos à la page L’expérience est un atout) En français, il connaît bien la langue de Molière, comme les textes de ce site le montrent. Même dans cette langue, il peut utiliser de nombreux registres et styles. Par contre, il peut arriver qu’il utilise certaines expressions à la « saveur italienne ». Pour les textes « officiels », il a recours à des français pour la révision. En anglais, il échange régulièrement à l’international et ses textes sont compréhensibles mais il ne maîtrise pas les styles et encore moins les nuances. C’est pourquoi il ne propose pas de traductions de l’anglais vers l’italien : il pourrait le faire mais il ne pourrait pas en garantir la qualité professionnelle.

Tout cela pour dire qu’il est bien possible de traduire de façon correcte vers une langue autre que celle maternelle mais l’excellence ne peut être garantie que vers sa propre langue maternelle.

Mais pour garantir une langue 100% authentique, il faut aussi la pratiquer couramment car les langues vivantes évoluent en continu. Un traducteur qui ne pratique pas la langue s’expose au risque de traduire avec un certain goût d’antan.

Pour terminer, il ne faut pas oublier une compétence primordiale pour un traducteur : la maîtrise de l’écriture, une compétence qui ne se développe qu’avec la pratique. Pour rédiger d’excellentes traductions, un traducteur doit être en mesure de rédiger d’excellents textes dans sa propre langue maternelle.